5 questions à Soraya, fondatrice de Sharenista à Barcelone

Soraya a 28 ans et vient d’Allemagne. Elle vit à Barcelone depuis un an et demi. En parallèle de son travail dans une multinationale, elle a créé Sharenista pour répondre à son besoin de services au quotidien !

« Bonjour Soraya et merci de partager avec nous ton expérience de Femme et Entrepreneure, Ici ou Ailleurs !

Prête à nous en dire plus en 5 questions ?

1. Pourquoi la création de SHARENISTA ?Recto Flyer Sharenista 14.8x21cm MODIF

Quand je suis arrivée à Barcelone, je ne parlais pas espagnol et j’avais besoin d’un certain nombre de services : un bricoleur pour réparer ma climatisation, un coiffeur, un coach sportif.. Sans se comprendre c’est difficile !

Je me suis donc mise à fréquenter les réseaux d’expatriés, à faire du networking et j’ai réalisé que dans le monde des expatriés, il y avait plein de personnes qui avaient des talents mais ne les exerçaient pas, parce qu’ils travaillaient dans un tout autre domaine : par exemple la responsable du customer service est prof de yoga ! J’ai ainsi commencé à tisser un réseau et l’idée est venue de centraliser tous ces services.

Au départ, le nom était Bellanista car je pensais au secteur de la beauté et du sport, mais avec mon partenaire nous avons décidé d’élargir à d’autres secteurs (visites de villes, cours, etc) et comme l’idée est de partager les talents, le nom Sharenista s’est imposé !

2. Quels ont été les challenges auxquels tu as été confrontée, en tant que femme, qu’entrepreneure et en vivant à l’étranger ?

En tant qu’expatriée, bien sûr, la langue, car je n’ai pas eu le temps d’apprendre avant d’accepter le job que je fais aujourd’hui. A Barcelone, il y a beaucoup de choses proposées pour les entrepreneurs et les start-up mais souvent uniquement en espagnol et aussi très souvent en Catalan !

Ensuite, trouver les bonnes personnes, les développeurs, les techniciens, au début, dans un pays nouveau c’est compliqué !

En tant qu’entrepreneur, lancer son projet tout en continuant à travailler, c’est un vrai challenge ! C’était nécessaire pour des raisons financières mais aujourd’hui je pense à quitter mon travail, car si je veux que ce soit plus qu’un hobby, il faut que je m’y consacre à plein temps !

Par contre, j’ai trouvé que le fait d’être une femme me facilitait souvent la tâche ! Dans les événements de networking, j’ai trouvé que les créateurs de start-up étaient plus enclins à discuter et à raconter leurs expériences à une femme ! et les femmes sont ravies de discuter entre elles !

3. Quelle est ta plus grande réussite ?

Sharenista bien sûr !! C’est vraiment mon bébé et une merveilleuse aventure !

D’être là, de faire mon propre projet, c’était mon rêve et il se réalise ! je viens d’une famille d’entrepreneurs et je devais avoir cela en moi !

4. Soraya, quels sont tes projets, peut être un autre rêve à réaliser ?

Tout d’abord, la priorité c’est de continuer à développer Sharenista, de développer aussi la plateforme puis l’application mobile qui est prévue.

Et bien sûr, nous avons commencé à Barcelone mais à terme, nous voulons nous développer en Allemagne et en France !

5. Ton conseil aux Femmes et Entrepreneures, Ici ou Ailleurs ?

C’est la question la plus difficile !

Le premier conseil c’est de trouver un partenaire ! au début j’étais toute seule, j’en discuter avec des amis mais c’était différent, ils ne sont pas directement concernés..

Avec un partenaire on échange, et à n’importe quelle heure et ça change tout ! Et puis quand il y a des moments plus difficiles on se soutient et quand il y a des bons moments c’est encore plus fort !

Ensuite le deuxième conseil, c’est de croire en son idée, ne pas se dire que cela doit déjà exister, et même si c’est le cas, on peut faire toujours mieux !

Merci Soraya pour cette interview pleine de peps ! »

Retrouvez Soraya et SHARENISTA sur le site internet

et sur les réseaux sociaux :

Facebook  Twitter  Linkedin  Instagram

Si vous avez aimé cette interview, partagez-la et encouragez d’autres femmes et entrepreneures, ici ou ailleurs à témoigner !