5 questions à Amélie, fleuriste à Bangalore

Amélie a suivi son mari en expatriation à Bangalore (Inde du Sud) en novembre 2012, aujourd’hui elle nous fait partager au travers de cet interview sa passion pour l’art floral et surtout son aventure dans cet incroyable pays !

« Bonjour Amélie et merci de partager avec nous ton expérience de Femme et Entrepreneure, Ici ou Ailleurs !

Prête à nous en dire plus en 5 questions ?

1. Pourquoi la création de ton activité de fleuriste ?

Mon projet est venu un peu par hasard. 

Deux ans avant de quitter la France pour Bangalore, en Inde, j’ai suivi une formation pour devenir fleuriste.

Dans un premier temps, lorsque j’ai suivi mon mari, j’ai mis mes rêves de changement de carrière entre parenthèses. Et finalement, après un an ici, j’ai proposé mon aide à une française qui lançait son site de vente de fleurs en ligne.

Rapidement mon besoin de création a pris le dessus et je me suis lancée. Est alors né Le Marché d’Amélie. Nous proposons nos prestations de décorations florales aux professionnels comme aux particuliers. 

IMG_0251

Projet mûri depuis longtemps, je n’avais jamais osé me lancer en France par peur de l’échec et des conséquences financières que celui-ci engendrerait. J’aurais dû quitter mon poste de cadre dans un organisme de formation.

Le faire ici est alors apparu comme une évidence!

 

2. Quels ont été les challenges auxquels tu as été confrontée, en tant que femme, qu’entrepreneure et en vivant à l’étranger ?

marché 2« Incredible India » c’est le slogan ici! Et ce n’est pas galvaudé!! Tout est différent de ce qu’on peut connaître en France. Pendant ma formation, j’avais suivi un stage de 6 mois chez un fleuriste français, aussi, il m’est facile de pouvoir comparer… 

Pour réussir ici, il ne fait surtout jamais se décourager. Tout est accessible si on se donne la peine de se bouger et d’affronter le trafic invariablement bouché de Bangalore 😉 et qu’on sait faire preuve de beaucoup de patience!!

Par exemple, les premières fois que je suis allée m’approvisionner au marché aux fleurs, les vendeurs ne prenaient même pas la peine de me répondre et s’adressaient uniquement à mon chauffeur. Il a fallu plusieurs mois pour qu’ils m’acceptent, moi femme, qui plus est blanche, dans ce marché uniquement tenu et fréquenté par des hommes!! Et maintenant les choses se passent très bien! Surtout depuis que je connais quelques mots de la langue locale, le kanada.

 

3. Quelle est ta plus grande réussite ?

Ma plus grande réussite? Sans conteste avoir réussi à nous faire référencer en très peu de temps, auprès de très beaux hôtels et restaurants de Bangalore.IMG_0411

4. Quels sont tes projets, peut être un autre rêve à réaliser ?

Sans hésiter, avoir le bonheur d’assurer la décoration d’un mariage indien! Il s’agit d’événements réunissant 1000, 2000 voire 3000 personnes! Le jour où Le Marché d’Amélie aura l’honneur de décorer un tel événement, toutes les portes encore fermées s’ouvriront plus facilement… Ça me permettrait entre autre, de rémunérer correctement mes 2 amies qui me prêtent mains fortes pour la préparation et l’installation de grands événements (rire).

 

5. Ton conseil aux Femmes et Entrepreneures, Ici ou Ailleurs ?

Sans aucun doute de se lancer!! L’expatriation ne doit pas être vécue comme une mise sur le carreau, au contraire. Elle est une chance pour nous femmes, de nous développer, de nous épanouir dans des projets personnels ou associatifs. 

Faites-vous plaisir est le mot d’ordre! »

bouquet 2

 

Retrouvez Amélie sur Facebook !