5 questions à Aby, créatrice de BD au Québec !

Aby, c’est un grand bol d’air frais qui nous vient du Québec, une jeune femme qui n’a pas la langue dans sa poche, pleine de fun, avec un univers bien à elle qu’elle retranscrit en BD ! Découvrez-la, et n’hésitez pas à participer à la campagne pour le financement de l’album !

« Bonjour Aby et merci de partager avec nous ton expérience !

Prête à nous en dire plus en 5 questions ?

Je m’appelle Aby Cyclette et je suis strasbourgeoise. Bon en fait, Aby c’est pas vraiment mon nom hein, ça je pense que tu l’avais deviné ! Aby Cyclette c’était mon surnom aux Beaux Arts, depuis j’ai gardé ce pseudonyme. Je crois même que plus de gens me connaissent sous ce nom que sous ma véritable identité.

En fait j’aime bien l’idée d’avoir un pseudo, comme un super héros…on se permet plus de trucs quand on a une double identité, comme un alter ego détachable qui nous dit « va y fonce, on verra bien ! ». Batman et les joueuses de roller derby savent de quoi je parle…ou alors je suis juste tarée, je sais pas trop…

1. Comment t’est venu ton projet

Bref, je reprends… je suis née à Strasbourg d’une mère cuisto’ et d’un père artiste peintre.

Je crois que j’ai toujours aimé la bandes dessinées, j’en lisais tout le temps, mes parents m’en achetaient des tonnes, ma chambre en était remplie ! J’ai rapidement voulu me diriger vers ce media, j’ai donc fait un BAC arts appliqués.

Apres le lycée, ma mère m’a encouragée à me diriger vers une formation plus professionnelle, j’ai donc fait un BTS Communications Visuelles, option graphisme/édition/publicité. Ce diplôme très gratifiant en poche à 19 ans, je suis retournée vers ma première passion aux Beaux Arts de Metz qui offrait des cours d’illustrations narratives (nom très classe pour dire « BD ») de très bonne qualité. Je me suis bien amusée durant deux ans et j’ai obtenu un DNAP avec mention !

De retour en Alsace, j’ai trouvé un poste de graphiste dans une agence de publicité, j’y ai travaillé trois ans…

Puis un jour je me suis réveillée, et je me suis rendue compte que je n’étais pas heureuse ! J’avais fait tout ce qu’on m’avait dit de faire : faire des études, trouver un travail en rapport avec les études, avoir un joli petit chez soi puis métro-boulot-dodo … en attendant la mort ! J‘avais tout fait mais je n’était pas heureuse… c’était pas ce que je voulais!

Je voulais… PARTIR AU QUEBEC !

quebec7-600x450

Ni une ni deux, j’ai obtenu un visa québécois d’un an, quitté mon travail, vendu mes meuble, résumé ma vie dans un sac à dos et pris l’avion ! Je me suis installée dans une ville prise au pif dans le guide du routard et j’ai vécu la meilleure année de ma vie !

J’ai toujours aimé voyager, j’ai pas mal baroudé. Mais j’aime encore plus dessiner, c’est ma drogue, alors, tout au long de l’année, pour garder un lien avec mes amis et la famille, je racontais ma vie en BD sur mon site.

Au final, au bout d’un an, ma ville québécoise d’adoption m’a remis le prix de l’artiste de la relève 2015 !

J’ai du coup fait le tour des médias avec mon trophée sous le bras, sans vraiment savoir pourquoi on me l’avait remis.

Durant une interview, un des journalistes m’a conseillé d’en faire un livre, ça à fait « schboum » dans ma tête. Je suis rentré en France, et en attendant mon nouveau visa canadien, j’ai compilé toutes mes notes et mis mon livre en vente en financement participatif : T’es tu correc’

Quand je suis partie vivre au Québec, franchement je m’attendais à tout…et j’ai pas été déçue ! Ce livre, c’est un an de ma vie, la plus belle des années. Et j’ai envie de partager cette année.

C’est dingue le nombre de personnes qui me disent : « hoooo le Québec, j’ai toujours rêvé d’y aller ! », j’ai envie de leur prouver que c’est totalement possible ! Si moi j’ai réussi, n’importe qui peut le faire !

Dans ces 300 pages de BD, je ne raconte pas QUE mes gamelles et mes grosses hontes, je donne aussi pleins de petits conseils pour s’intégrer au Québec.

J’ai fait cette album pour partager mon expérience et pourquoi pas donner à toutes les personnes qui n’osaient pas, le courage de tenter l’expérience (et puis faire rire aussi un peu parce que faut pas pousser mémé dans les orties…).

quebec5-600x840

2. Quels ont été les challenges auxquels tu as été confrontée, en tant que femme, qu’entrepreneure et en vivant à l’étranger ?

Honnêtement, je ne pense pas que le fait d’être une femme m’ai posé problème au Québec ! C’est marrant parce qu’on m’a souvent fait la réflexion : « Quoi ? T’as pas eu peur ? En plus une jeune fille toute seule dans un pays étranger ? ». Etre une femme ne m’a jamais facilité ou empêcher de faire ce que je voulais et personnellement je n’ai jamais compris en quoi avoir un utérus pouvait brider mes envies.

3. Quelle est ta plus grande réussite ?

 Je ne sais pas si on peut appeler ça une réussite, mais je suis fière d’avoir réussi ! D’avoir pu tout lâcher et tout recommencer ailleurs. Maintenant je sais que je suis libre : je suis capable de partir à l’autre bout du monde et de m’en sortir. J’espère vraiment que le financement participatif va marcher, ça serait une victoire de plus.

NB: Pour participer et obtenir la BD n’hésitez pas à cliquer sur l’image ci-dessous !

boutonTTC

 

4. Aby, quels sont tes projets, peut être un autre rêve à réaliser ?

Pour l’instant je suis dans l’attente d’un nouveau visa. Un visa de résident permanent. Je suis tombée amoureuse du Québec durant mon voyage et j’ai l’intention d’y vivre. J’aurai la réponse mi-février. Si elle est négative, j’ai déjà un permis d’un an pour la Nouvelle-Zélande. J’y vivrai un an, avant de retenter ma chance pour le Canada. Pour l’instant c’est mon but.

quebec10

5. Ton conseil aux Femmes et Entrepreneures, Ici ou Ailleurs ?

Honnêtement je sais pas trop…je suis pas la meilleure pour les conseils, mais une fois pendant une soirée, un copain complètement beurré m’a dit : « T’as envie de le faire ? Bah fais le bordel ! ». Je pense que c’est un bon mantra…mais j’étais un peu pompette aussi alors je suis pas sûre…

Merci beaucoup Aby, bravo, et on croise les doigts pour le financement de l’album ! »

Retrouvez Abby :

Son site : Aby Cyclette

Son projet en financement participatif : Ulule

La bande annonce de lalbum est sur Youtube !

Si vous avez aimé cette interview, partagez-la et encouragez d’autres femmes et entrepreneures, ici ou ailleurs à témoigner !